logotwitter logofacebook logoyoutube logogoogle FARVACQUES Catherine – ANIMAL ART BRUXELLES 2017

FARVACQUES Catherine

Biographie de l’artiste

Née le 18 juin 1963
Etudes aux Arts décoratifs à Paris et à l’Ecole du Louvre
C’est en 1963 que Catherine Farvacques pousse ses premiers cris en région parisienne. A défaut de bonne fée, c’est un cheval qui s’est sans doute penché sur son berceau, l’attrait qu’il exerça sur elle très jeune se transformant vite en obsession.

Plus tard, sur les traces de ses parents eux même peintres, toujours les bottes aux pieds, elle s’oriente tout naturellement vers une carrière artistique et suit les cours des Arts Décoratifs et l’Ecole du Louvre pour bifurquer ensuite vers l’audiovisuel.

La bougeotte aidant, c’est encore le cheval qui la mène six mois par an en Turquie où elle organise des raids équestres quand elle ne réalise pas de films en France. Huit milles kilomètres à cheval en Anatolie Centrale finissent par la déposer en 1989 en Bretagne où elle découvre la chasse, sous toutes ses formes.

Là, sans pour autant remiser sa caméra elle reprend ses pinceaux et c’est en 1991 la première exposition, suivie bientôt par beaucoup d’autres.
Nouvelle découverte en 98 d’un esprit sans cesse à la recherche de sensations non galvaudées : la tauromachie, toujours par l’entremise du cheval, qui deviendra une autre source de création.
C’est là encore l’occasion de nouveaux déplacements, la passion des voyages n’ayant jamais laissé sédentaire Catherine Farvacques .
« Elle aurait pu être marin au long cours ou archéologue d‘une civilisation enfouie dans les sables tant l’inconnu peut enflammer son esprit aux aguets. Catherine Farvacques aurait pu s’enfuir sur des mers ou se retirer dans les déserts, elle a préféré les beaux-arts et la vénerie armoricaine, s’inscrivant ainsi dans une généalogie du trait et de la couleur. Elle s’est attachée à la terre et au temps qui passe, privilégiant le mouvement à la contemplation de l’horizon, l’expérimentation de la matière à la pose académique.

Peinture, gravure, dessin, sculpture… Avec ce talent qui l’anime et l’amuse, elle tente et réussit toutes les techniques avec un bonheur dont le secret pourrait bien être la sincérité. L’artiste ne ment pas. Elle joue sans feindre. Pinceau, burin, crayon… Chaque outil et chaque manière servent à transcrire l’émotion ressentie dans un hallier, un étang, une arène. L’éclat d’un regard, un carnaval de plumes, un concert fauve… le monde est un spectacle et Catherine Farvacques une actrice passionnée. Elle confronte ses rêves et sa vie avec les arts figuratifs mais plus encore avec les enseignements de la nature. Avec une curiosité instinctive, elle arpente les continents et s’étonne de ces immensités habitées. Avec ferveur, elle jouit de cette vitalité qui pousse les chevaux au galop et les chiens aux trousses d’une proie hypothétique. Reconnaissante, elle s’incline devant la beauté éphémère d’un geste. La vie lui plaît. Elle la peint et la sculpte sans innocence et sans culpabilité : nue et magnifique, de feu et de sang, avec ses odeurs et ses couleurs, ses rondeurs et ses déchirures. Catherine Farvacques est aussi vraie que son œuvre est vivante, aussi peu conventionnelle que le monde est vaste. »
Bernard Rio

Expositions personnelles depuis 1991 : 

Paris, Saint-Pétersbourg, Hollande (Roermond), Rennes, Versailles, Angers, Nîmes, Avranches, Carrouges, Montfort l’Amaury, Saint-Malo, Aix-en-Provence, Fougères, Rambouillet, Paimpont, Laval, Lorient, Combourg, Country-Show, Salon International de la Chasse de Rambouillet, Salon des Artistes Animaliers, de Chasse et de la Nature (Médaille d’Argent, catégorie sculpture, en 2011 et 2012), etc…

Articles de presse : 

Vénerie, Connaissance de la Chasse, Univers des Arts, Côté Ouest, Jours de Chasse, Revue Nationale de Chasse, Sanglier Passion, Le Saint Hubert, Chasser en Bretagne, Ouest France, Chiens de Chasse, Rennes Actuel, Chiens Courants, Toutes les Nouvelles, Le Télégraphe etc …
« Chaque année, Catherine s’en va  » ailleurs « , de préférence à cheval, rencontrer les gens et les animaux qu’elle saura si bien traduire sur papier et toiles …  »
Propos extraits de la revue  » Sanglier Passion  »

 » La cavalière aurait bien envie de partir au galop, jusqu’au bout du monde, là où il n’y aurait pas de clôtures, là où tous les hommes sont chasseurs et cavaliers, là où le paysage est œuvre d’art …  »
Propos extraits de la revue  » le Saint Hubert  » par M. Bernard Rio

 » Elle emporte avec elle ses carnets de voyage qu’elle remplit inlassablement pour les exploiter l’hiver, quand elle rentre enfin au bercail.  » Propos extrait de la revue  » Côté Ouest « ,

 » Catherine Farvacques sait faire partager ses émotions et son admiration dans des œuvres où la passion le dispute au bonheur de vivre.  » Propos extraits de la revue  » Univers des Arts  »

 » Catherine Farvacques est à sa manière une primitive, guidée par un instinct sciemment cultivé, instruite par une nature où elle s’immerge avec délectation ». Propos extrait de la revue  » Chasser en Bretagne « , été 1997 par M. Bernard Rio

Films : 

Seasons (26 minutes), Chasse et pêche (26 minutes)
Galeries permanentes :
Galerie de l’Aspic (Nîmes)
Collections :
Musée de la Vénerie de Montpoupon,  particuliers : France, Etats-Unis, Allemagne,  Irlande, Angleterre, Belgique, Hollande, Suisse, Russie.

Prix et distinctions :

Centenaire de la Société de Vénerie (2007) : premier prix de sculpture et premier prix de peinture.
Salon des Artistes Animaliers, de Chasse et de la Nature (Paris, 2011) : médaille d’argent (catégorie Sculpture)
Edition :

Editions de Montbel : illustration de textes de vénerie
En projet : Editions Castor et Pollux : monographie sur le thème de la Vénerie

logotwitter logofacebook logoyoutube logogoogle